Mardi 25 octobre, le Grand Théâtre a fait salle comble, pour le concert extraordinaire réunissant trois formations: le Conservatoire avec l’orchestre Hector Berlioz, l’Harmonie municipale d’Angoulême, et un groupe de musiciens de la Musikschule de Hildesheim, qui avaient répété ensemble depuis trois jours. L’ensemble de la formation comptait 80 personnes qui occupaient entièrement la scène.
La pièce principale était une création : « Amitiés – Freundschaften », que le Directeur du Conservatoire M. Prat-Paranque a présentée à un public attentif. L’œuvre a été écrite par un compositeur français Laurent Jacquier et un compositeur allemand Ingo Laufs, chacun évoquant sa région en deux mouvements (La Part des Anges et Comic-Reise pour l’un, Sorcières et Ce que le rosier raconte pour l’autre). Le dernier mouvement, écrit à quatre mains, est le fruit de moult rencontres en visio.
Comme l’ont précisé en introduction M. Gérard Désaphy, Vice-Président de GrandAngoulême en charge de la Culture et Mme Wendt, adjointe au maire de Hildesheim, il s’agissait là de l’aboutissement d’un projet mis en œuvre dès 2017 avec l’appui des bénévoles du Comité des Jumelages Angoulême-Villes étrangères. Un premier événement important avait été le déplacement de 50 jeunes musiciens du Conservatoire à Hildesheim en 2019 pour un concert commun extraordinaire « Les 927 » sur un thème délicat (la déportation des Espagnols réfugiés à Angoulême vers les camps de concentration) que l’on peut considérer comme une contribution majeure à une réflexion commune sur le passé entre nos deux pays. Conservatoire et Musikschule avaient à cœur de continuer cette belle collaboration, qui a certes pris du retard avec la crise sanitaire, mais le 25/10/22 enfin les musiciens ont pu donner le meilleur d’eux-mêmes devant un public admiratif. La qualité du concert était remarquable et permettait de ressentir à quel point l’entente entre les musiciens s’était établie en si peu de temps, grâce à la direction assurée, – en l’absence pour raisons de santé d’Eric Boucher, chef de l’orchestre Hector Berlioz,- tour à tour par Laurent Jacquier, compositeur, Jean Baptiste Burn de l’Harmonie municipale, et Volkmar Dietrich, chef du Sinfonisches Blasorchester de Hildesheim. Tous étaient profondément investis et heureux d’être là, avec ces musiciens.
Pour Lina Dupuis, Vice-Présidente du Comité des Jumelages qui se tient depuis le début des premiers échanges aux côtés du Conservatoire et de la Musikschule, une réalisation comme celle que nous ont offerte les musiciens ce soir- là est la preuve que quand les personnes et les peuples partagent une même passion, ensemble, ils font des choses extraordinaires. Un moment privilégié que ce concert, qui a touché les auditeurs, et qui ne peut qu’encourager à poursuivre. C’est ce que se sont promis les musiciens des deux villes jumelées.
Les Angoumoisins sont attendus à Hildesheim en 2023.

s d

s d

Répondre