Fidèles au rendez-vous chaque année depuis 1990, les aficionados de la BD de Vitoria étaient présents pour la 46ème édition du Festival. Voici le compte-rendu de leur visite rédigé par Montse Benito Sanchez :

« La mairie de Vitoria-Gasteiz a organisé, comme chaque année, la visite à la 46e édition du Festival de la BD d’Angoulême, dans le cadre des activités du jumelage des deux villes. La librairie ZULOA, spécialisée en BD sur Vitoria a accompagné les amateurs de BD de notre ville.

Le groupe est composé de passionnés de BD, cette année, par exemple, nous sommes accompagnés du jeune dessinateur qui a gagné le prix de l’affiche pour le Carnaval de Vitoria-Gasteiz, Alejandro Echeita. Ce jeune espoir de l’art et du dessin est un élève de l’« Escuela de Arte y Superior de Diseño » de Vitoria, dont la directrice Miren Sorkunde Bilbao est venue cette année encore au Festival. Cette école est en contact avec l’ÉESI, un professeur de Vitoria y suit cette année des études.

Au retour, les commentaires à propos du Festival sont nombreux. Parmi les expositions, celles de Batman, Richard Corben et Milo Manara ont été les plus appréciées, même si les queues sous la pluie semblaient interminables.

Les connaisseurs de Bernadette Després et de ses personnages ont pu profiter de la création de l’univers de Tom Tom et Nana tel que nous l’avions appréhendé dans la revue « J’aime lire ». En effet, la musique, les dessins d’animation, les jeux qui accompagnaient l’exposition provoquaient la sensation d’appartenance à cette atmosphère qui réunit parents et enfants.

Les amateurs de mangas ont bien apprécié le nouvel espace où ils ont pu découvrir de nouveaux personnages, de nouveaux éditeurs et bien sûr obtenir des dédicaces d’auteurs magnifiques.

Dans la bulle du Champs de Mars, l’auteur de Vitoria, Antonio Altarriba avec le dessinateur Keko dédicaçaient leur dernière BD intitulée « Moi, fou » (Denoël). Cette BD qui critique les excès de l’industrie pharmaceutique a remporté le 23e prix Tournesol dont le jury était présidé par Yannick Jadot.

En somme, notre visite à cette 46e édition du Festival de la BD nous a fait profiter de ses expositions, des auteurs, de ses nouveaux espaces, de ses gens si accueillants dans les bars, les restaurants, les espaces para BD, etc.

Nous tenons à remercier la mairie de Gardes-le-Pontaroux et son maire, Monsieur Jean-Claude Leymerie qui nous accueille dans les villas de leur village de vacances et bien sûr, Madame Voisin qui nous reçoit chaque année.

Ce voyage s’organise grâce à la collaboration du Comité de Jumelages d’Angoulême et notamment grâce à l’aide de Mesdames Leblond et Laguillon que nous remercions infiniment pour leur aide et leur accueil. »

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn