Dans le cadre du vernissage de l’exposition « Les classes Moyennes en Afrique », fruit du partenariat entre le Comité des Jumelages Angoulême – Villes Etrangères, le  festival Musiques Métisses, la médiathèque l’Alpha, l’Institut des Afriques de Bordeaux, Le Laboratoire les Afriques dans le Monde, le Musée d’Aquitaine Bordeaux et Sciences Po Bordeaux, une conférence, intitulée « Les classes moyennes en Afrique : une invention utile » a été animée samedi 20 mai à l’auditorium de l’Alpha, par Monsieur Darbon, Professeur de science politique à l’Institut d’études politiques de Bordeaux, en présence d’une 50aine de personnes.

Pour celles et ceux qui auraient raté cette présentation, quelques lignes explicatives :

L’Afrique avec ses diversités est un continent en pleine croissance, les taux annuels de croissance du PIB, bien qu’inférieurs à ceux observés en Asie sont largement supérieurs à ceux des pays occidentaux. Sa population aussi croit rapidement et la part sous le seuil de pauvreté évalué à 1,90$ par jour et par personne régresse. En traversant l’Afrique on se rend compte de grands changements sociaux : une certaine « modernité » ou du moins celle que l’on voit chez nous est de plus en plus visible ainsi les photographies de l’exposition sur les classes moyennes en Afrique. Pourtant en y regardant de près la structure sociale, on se rend compte que les changements viennent surtout de la part de la population qui « quitte » la grande pauvreté pour se situer juste au-dessus, c’est-à-dire entre 2 et 4$ par jour. Changements subtils qui les font passer à une classe moyenne inférieure. Leurs préoccupations dépassent le champ de la survie pour envisager d’autres enjeux tels que l’éducation, une consommation plus diversifiée, l’épargne. Ainsi Dominique Darbon nous fait remarquer que dans l’exposition ce ne sont pas ces catégories que nous voyons mais plutôt les catégories les plus favorisées, celles dont les revenus sont 10 à 20 fois supérieurs… Des riches? Les classes moyennes ont une réalité mais difficile à percevoir visuellement.

L’exposition est visible jusqu’au 17 juin, n’hésitez pas à faire un tour au 2ème étage de l’Alpha!

Et retrouvez le programme complet du festival Musiques Métisses sur le site : http://www.musiques-metisses.com

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn