Signature de la charte de partenariat : 1984

Située à 245 km au Nord Ouest de Bamako, la ville historique de Ségou, ancienne capitale de l’Empire Bambara, s’étend le long de la rive droite du fleuve Niger. Avec plus de 100 000 habitants, elle est la troisième ville du Mali ; au cœur de la plus grande région céréalière du Mali (Office du Niger).

Capitale de la région de Ségou, elle regroupe à la fois des activités administratives, agricoles, industrielles, artisanales et touristiques. Elle accueille chaque année le Festival sur le Niger, l’une des plus grandes manifestations culturelles de l’Afrique de l’Ouest.

A l’heure où le Mali traverse une crise géopolitique et sécuritaire impactant les relations entre collectivités françaises et maliennes (interdiction des missions Nord/Sud), la Ville d’Angoulême a souhaité maintenir son engagement et son soutien à Ségou par le renouvellement de la coopération décentralisée (2016-2018), confiant au Comité des Jumelages Angoulême – Villes Etrangères la mise en œuvre et le suivi du programme d’actions dans une dynamique partenariale.

Accords de coopération décentralisée 2016-2018

Les axes thématiques

Les deux collectivités ont défini, en lien avec les partenaires locaux, les axes prioritaires de coopération. Ceux-ci ont pour objectif global l’appui à la gouvernance locale.

L’assainissement, l’eau et la santé

Aussi, après avoir financé l’équipement en latrines et bornes fontaines des marchés publics de la ville, c’est aux écoles que ce nouveau programme 2016-2018 s’adresse. En effet, 3 écoles ont été fléchées par la commune de Ségou pour être équipées en blocs sanitaires.
Au niveau santé, nous avons financé en septembre / novembre juillet 2016 la dernière phase de formation des centres de santé communautaires (CSCOM). Ainsi, 30 agents des CSCOM Sékoro et Sébougou ont pu suivre une formation sur l’amélioration des services et soins aux patients.
Parallèlement, nous avons amorcé un partenariat aussi bien en France qu’au Mali pour la mise en place d’actions de sensibilisation des populations sur les risques liés aux Mutilations Génitales Féminines. Un comité de pilotage a été mis en place à Ségou à l’initiative de la Mairie pour la définition et le suivi de cette campagne.

L’accompagnement à la structuration intercommunale

Réunion publique sur l’intercommunalité à Sébougou

Suite à l’accueil à Angoulême d’une délégation de techniciens de Ségou, Sakoïba, Pélengana et Sébougou (communes lancées dans la création d’un syndicat intercommunal) en décembre 2015, une restitution a été effectuée auprès de la population locale en présence des 4 maires.
Face à l’adhésion massive des politiques et citoyens à ce projet commun, la 2ème phase de cet accompagnement a été enclenchée. Aussi, courant 1er semestre 2017, nous accueillerons les 4 Maires accompagnés d’un technicien, en partenariat avec la Ville d’Angoulême et le GrandAngoulême, pour une mission d’échange sur les enjeux de l’intercommunalité.

L’appui institutionnel

Cet axe sera développé une fois la structuration intercommunale avancée. En effet, après création officielle du syndicat, un programme de formation des élus et des agents devra être défini en lien avec les compétences de cette nouvelle collectivité.

Le soutien à la formation et à la mobilité des  jeunes

Visite officielle de l’Ambassadeur de France de Bamako à Ségou, février 2016

Ce nouvel axe développé par les deux communes entend soutenir les projets liés aux formations professionnalisantes pour les jeunes, notamment celui développé par l’IUT d’Angoulême, l’IUFP de Ségou, DAMA France, la Fondation Schneider (soutenu par l’Ambassade de France à Bamako). Ce dernier consiste à la mise en place d’une formation en électromécanique à Ségou et comprend plusieurs phases :
1/Équipement matériel envoyé par conteneur,
2/Formations des formateurs,
3/Formation des étudiants.

Afin de matérialiser ce partenariat d’envergure, une convention définissant le cadre et les modalités d’intervention a été signée le 20 décembre 2016.

Télécharger la convention de partenariat

L’interculturalité, un axe transversal

Afin de faire connaître au plus grand nombre les actions mises en place dans le cadre de cette coopération et mettre l’accent sur les richesses culturelles maliennes, le CDJA met en place des actions de sensibilisation et d’éducation au développement tout au long de l’année, en s’inscrivant dans un programme culturel local, national ou international.

Une coopération soutenue par le Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International

Le programme d’actions a été soumis au MAEDI dans le cadre de l’appel à projets triennal pour la coopération décentralisée en janvier 2016. Ce dernier a reçu le soutien du Ministère via une enveloppe pour les 3 ans, qui vient donc en complément des partenaires financiers signataires de la convention de coopération et autres bailleurs sollicités par projet.

Dernières actualités de Ségou

Toutes les actualités de Ségou