Nous avions eu des nouvelles de Vitoria-Gasteiz grâce à Montse. Aujourd’hui c’est Pilar Cegontita, en charge des jumelages à la Mairie de Vitoria, qui nous informe :

« Comme vous le savez peut-être déjà, la situation en Espagne est encore compliquée et au Pays Basque également. Mais nous faisons face comme nous pouvons … »

Au 12 avril, 2 550 cas de contamination au Covid-19 ont été recensés à Vitoria depuis le début de l’épidémie, sur une population de 251 774 habitants. Le nombre de nouvelles contaminations est en baisse dans le Pays Basque : le pic de contaminations, soit 678 contaminations en 24h, a été atteint le 25 mars, mais aujourd’hui le nombre de nouvelles contaminations tourne encore autour de 250 par jour.

Certaines activités reprennent donc, mais de façon mesurée. Par exemple, même si le service tourne toujours au ralenti, de plus en plus de trams circulent aux heures de pointe depuis le 14 avril. Le marché en plein air de Santa Bárbara reprend le 16 avril, en respectant toujours les gestes barrière, bien sûr. Le site de la Ville rappelle également que les services pour les femmes victimes de violences sexistes continuent de fonctionner 24 heures sur 24, et le conseil municipal appelle tous les citoyens à prendre conscience et à être coresponsables de ce qui se passe dans leur environnement, et de signaler les violences dont ils pourraient être témoins.

D’autre part, des actions de solidarité se mettent en place. Depuis le début de l’alerte sanitaire, de nombreuses personnes et entités ont contacté la police locale pour faire don de matériel médical ou de protection. Ces dons ont été principalement destinés aux résidences et aux centres pour personnes âgées.

La communauté locale fait également un travail important avec la fabrication de visières de protection pour ceux qui sont confrontés au virus tous les jours. Le travail de ces bénévoles se fait dans un local municipal temporairement affecté, compte tenu du volume de matériaux et des besoins requis par le processus.

Enfin, plusieurs réseaux d’assistance solidaire ont été créés, dont Guztion artean, réseau coordonné par des institutions publiques qui achemine l’aide de ceux qui, sur une base volontaire, veulent soutenir les personnes vulnérables qui ne peuvent pas quitter leur domicile.

« Les actions de solidarité en ces jours difficiles reflètent le désir d’aider les autres et de rendre la vie plus facile à ceux qui habitent notre environnement. Ces valeurs nous aident à forger une communauté et à surmonter ces moments de crise. », peut-on lire sur le site de la Ville de Vitoria-Gasteiz.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn