Octavian Gruian, enseignant au collège Teodor Murăşanu de Turda, et à l’origine du Comité des Jumelages de Turda, nous donne quelques nouvelles de sa ville, en ce contexte si particulier :

« La ville est maintenant très étrange, avec des rues presque vides. Il y a des problèmes comme partout à cause des pénuries à l’hôpital : pas assez de masques, pas assez de kits de protection, pas assez de médecins – c’est la même chose dans tout le pays. Je ne sais pas combien de cas  d’infections au Covid-19 il y a à Turda, pas tellement pour le moment – nous ne connaissons que la situation pour le comté de Cluj (22 cas, 4 guéris, 1 décédé) et pour l’ensemble du pays (2245 cas, 220 guéris, 80 morts)[au 1er avril 2020. Pour suivre l’évolution de la situation (en roumain) cliquez ici].

Nous devons garder une distance sociale, les personnes âgées de plus de 65 ans ne sont autorisées à faire des achats qu’entre 11 et 13 heures, les gens sont invités à rester à la maison. Dans les rues, vous n’êtes pas autorisé à vous déplacer en groupes de plus de 3 personnes, si vous quittez votre maison, vous devez avoir votre pièce d’identité et une attestation justifiant votre présence dans l’espace public (achats, travail, aide aux personnes âgées, etc.).

Beaucoup de personnes doivent rester à la maison : les enseignants, les personnes qui travaillent dans les hôtels, les restaurants, etc. D’autres – ceux qui le peuvent – travaillent à domicile. Il y a beaucoup d’inquiétudes sur ce qui va se passer …

L’administration locale essaie d’aider à diriger les fonds vers le système de santé, en le prélevant sur d’autres budgets – il n’y aura plus de festivals cette année 🙁 . Les ONG locales – comme T9 – essaient également d’aider en achetant du matériel pour l’hôpital. Il y a aussi des groupes constitués sur les réseaux sociaux comme Facebook, qui essaient d’aider et de diffuser des informations, de promouvoir les producteurs locaux de nourriture et de légumes et ainsi de suite … Il n’y a pas beaucoup d’informations dans les médias locaux … Nous avons des informations de toute l’Europe, j’ai pris quelques informations grâce à la Charente Libre … Ici, sur les réseaux sociaux, il y a beaucoup de fausses informations, probablement provenant de Russie – des nouvelles très anti-européennes – qui parlent de la fin de l’UE, du manque de solidarité entre les pays européens, des « nouvelles » sur l’aide russe et chinoise en Europe. Nous survivrons ! 🙂

J’espère avoir seulement de bonnes nouvelles de vous !

Cordialement à tous !

Tavi »

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn