Après Octavian et Andreea, c’est au tour de Csilla Nagyosi-Szabo, responsable des relations avec les villes jumelées à la Mairie de Turda, de nous faire part de sa vision sur la situation en Roumanie :

  • Turda est-elle affectée par l’épidémie ? Y a-t-il des cas d’infection ?

Turda est dans une situation heureuse, la ville n’est pas affectée par le coronavirus [au 3 avril]. Une seule personne d’une localité proche de la ville de Turda a été dépistée positive à l’hôpital de Turda, mais les mesures nécessaires ont été prises tôt, ce patient a été transporté dans un hôpital de Cluj-Napoca et il est en période de récupération. Je précise qu’à l’hôpital municipal ont été installés 3 tentes militaires éclairées, chauffées et équipées pour le triage des patients.

  • Quelles mesures ont été mises en place à l’échelle nationale (et régionale) contre cette épidémie ? Et à l’échelle de la ville ?

A l’échelle de la ville :

– La municipalité de Turda a pris des mesures dès le début de la lutte contre le coronavirus, et c’est la seule ville de Roumanie à avoir installé des distributeurs de désinfectant dans les bus ;

– Turda est la deuxième ville de Roumanie à avoir décidé de tenir les réunions du conseil local en ligne ;

– Les rues sont désinfectées périodiquement ;

– Des espaces de quarantaine sont préparés à Turda. Dans les bâtiments du collège Emil Negrutiu, 13 chambres, chacune avec sa salle de bains, ont été installées pour accueillir une trentaine de personnes. Dans les anciens locaux du collège technique Dr. Ioan Rațiu des chambres sont prêtes pour héberger 48 personnes en cas de besoin  ;

– Les mesures nécessaires sont prises pour mettre l’hôtel Potaissa à la disposition du personnel médical ;

– Il a été décidé d’annuler tous les événements proposés pour cette année, afin d’utiliser les fonds dans la lutte contre le coronavirus ;

– La mairie a alloué des fonds supplémentaires à l’hôpital de Turda ;

– Il y a des campagnes de dons : de nombreuses entreprises, ONG, politiciens, particuliers ont fait un don à l’hôpital de Turda pour l’achat de matériel ;

– Le Département de l’assistance sociale, à travers le Centre de soins à domicile, offre des services médicaux à domicile aux personnes âgées, avec un médecin, un kinésithérapeute et un psychologue ;

– Dans la cour de l’hôpital, la Compagnie des Eaux de Turda a mis en place une installation de vaporisation avec désinfectant (photo ci-jointe).

Selon les ordonnances militaires à l’échelle nationale, de nombreuses règles ont été établies et de nombreuses mesures ont été prises pour l’éloignement social :

– Les événements ont été annulés ;

– Les enfants et étudiants n’ont pas de cours – ils apprennent en ligne ;

– Les parcs, terrains de jeux, hôtels, restaurants, musées, magasins sont fermés (seules les épiceries, pharmacies et animaleries sont ouvertes) ;

– Les transports publics fonctionnent avec des horaires réduits ;

– L’accueil du public dans les banques et les institutions est modifié avec des mesures de protection du personnel (horaires d’ouverture au public réduits, le personnel a des masques et des gants de protection, et du désinfectant est mis à la disposition de tous) ;

– Les escaliers des bâtiments sont désinfectés, l’administration installe des distributeurs de désinfectant ;

– Les citoyens ne peuvent sortir dans la rue que sur la base du certificat du salarié ou s’il y a un motif fondé – sur la base d’une déclaration sous leur propre responsabilité ;

– Pour protéger les personnes âgées, la mairie vient les soutenir en achetant et transportant des objets de stricte nécessité.

  • Quelles sont les répercussions sur votre vie quotidienne, comment vivez-vous la situation ?

C’est une situation inhabituelle, mais les mesures prises par la municipalité, la sécurité avec laquelle elle gère la situation me font me sentir en sécurité. Il est regrettable que mon activité personnelle et professionnelle souffre à cause de l’épidémie, mais je suis optimiste et espère que tout se terminera bien !

  • Qu’est-ce qui a changé dans votre ville ? Quelle est l’ambiance générale ?

Dans la ville c’est calme, peu de gens sont dans la rue, la police locale et nationale, et la gendarmerie sont présentes pour vérifier le respect des ordres militaires. Malheureusement, il y a des gens qui ne respectent pas les règles, la police a un rôle important dans cette affaire. Il n’y a pas de panique, les gens sont informés, ils sont soutenus en cas de besoin, l’hôpital est préparé au cas où nous aurions des cas de coronavirus, mais j’espère que ce ne sera pas le cas.

  • Des réseaux de solidarité locaux ont-ils vu le jour pour aider les personnes vulnérables face à l’épidémie ? Si oui, avez-vous un exemple ?

Stiriri oficiale Turda (Les nouvelles officielles de Turda) est un projet développé par la mairie de Turda avec le soutien de la Compagnie des Eaux et d’Amo SED, afin de fournir aux citoyens des informations précises et à jour sur les coronavirus.

Le Théâtre National Aureliu Manea, pour encourager les personnes à rester chez elles en cette période, rejoint le mouvement #stamacasa (nous restons à la maison). Le Théâtre organise plusieurs fois par semaine des rencontres en ligne avec les intéressés : des spectacles en ligne, les acteurs lisent des contes pour enfants, ils envoient des messages de solidarité, pour encourager le public.

A Turda, un groupe de militants de la société civile a créé un groupe Facebook « Turda fusion mer mai departe » (Turda continue) pour informer, apporter un soutien moral, ils proposent des idées sur le temps libre pendant l’isolement à la maison, ils lancent des défis différents : par exemple le plus beau costume populaire que nous n’ayons jamais porté, lancer une campagne de dons pour l’hôpital.

Il existe d’autres plateformes pour aider et soutenir les citoyens de Turda et pour collecter des dons pour l’hôpital, j’ai fourni quelques exemples ci-dessus.

  • Connaissez-vous des exemples de solidarité internationale (gouvernement, initiatives associatives ou individuelles) face à la crise sanitaire ?

– Avec le soutien de l’Autriche et de la Hongrie, un « couloir humanitaire » a été créé pour les Roumains qui souhaitent rentrer au pays ;

– La Commission européenne travaille avec les États membres pour assurer la circulation des biens essentiels aux frontières terrestres.

  • Quels sont vos échos de la situation en France?

Nous savons que la France est le sixième pays le plus atteint au monde en termes de nombre de d’infections au coronavirus, mais des règles d’isolement extrêmement strictes sont en place pour empêcher la propagation de l’épidémie de coronavirus.

Merci à Csilla pour ces informations, et nous espérons la revoir très vite !

Retrouvez également des images et actualités sur la page Youtube de la Mairie de Turda.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn