Maria Braud, responsable de la commission Chaves du Comité, est en contact avec le Dr Natalia, en charge de la gestion de l’épidémie de Covid-19 à l’échelle de la ville de Chaves. Voici les informations qu’elle nous transmet concernant la situation dans notre ville jumelée portugaise :

La Mairie travaille en contact permanent avec l’hôpital et la population pour gérer la situation au mieux.

Le premier décès dans la ville, une dame de 90 ans, a eu lieu le 5 avril. Au 7 avril, 16 cas d’infection étaient confirmés, dans l’immédiat l’hôpital absorbe les malades. Cependant, dans la région beaucoup de personnel soignant se plaint de manque de matériel et moyens.

La Mairie a fait appel à une entreprise privée pour faire des tests à grand échelle auprès de la population.

La population est en confinement, en général respecté, toutes les administrations et services publics sont fermés. Par exemple au sein de la Mairie, la plupart des agents sont en télétravail, seulement 35% travaillent en présentiel. Sont ouverts seulement les magasins de première nécessité. La Mairie et les institutions suivent les instructions nationales.

Il y a une forte vigilance auprès des personnes vulnérables, avec des appels et des visites. La police municipale est très impliquée. Le voisinage fait les courses pour les plus fragiles. La solidarité est très forte, entraide et bienveillance sont ressentis malgré la méfiance face à la maladie.

Il y a une grande appréhension de la situation, l’avenir est difficile à prédire.

La région en est seulement au début de la pandémie et ne se projette pas à donner des avis sur l’après.

Même si la ville de Chaves est relativement épargnée, la région Nord est la plus touchée du Portugal, avec plus de 7000 cas confirmés et 186 décès déclarés au 7 avril. Pour suivre l’évolution à l’échelle du pays, cliquez ici.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn