Jeudi 8 novembre,

dans le cadre du Festival des Solidarités en Charente, et de la coopération décentralisée entre les villes d’Angoulême et de Ségou, le Comité des Jumelages Angoulême – Villes Étrangères, en partenariat avec le Musée d’Angoulême, a proposé une conférence intitulée « Le dynamisme des femmes au Mali », faisant écho à l’exposition Mali au Féminin, mise en place dans l’enceinte du Musée.
Yada Kassogue, anthropologue à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales de Paris, membre de l’IMA (Institut Monde Afrique), a exposé l’ensemble des stratégies menées par les femmes dans des contextes différents au Pays Dogon pour contourner le contrôle social mis en place par la collectivité et acquérir une autonomie ; aussi bien sociale que financière.

Fatoumata Traoré, Présidente de l’association AN KO Ségou, accueillie pour une semaine d’échanges professionnels dans le cadre des projets santé (axe phare de la coopération décentralisée) a quant à elle, parlé de la problématique des MGF (Mutilations Génitales Féminines) avec toutes leurs conséquences physiques, familiales, sociales, religieuses… et dans le cadre du projet, elle a souligné la large participation des publics homme et femme aux animations, participation qui témoigne d’un nouveau dynamisme visant à l’autonomie des individus.
Une 30aine de participants a ainsi pu échanger avec les deux intervenantes.
Merci au Musée de Bretagne pour le prêt de l’exposition, au Musée d’Angoulême d’avoir accepté ce partenariat et toute son aide, et à Yada Kassogue d’avoir accepté notre invitation.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn