De gauche à droite : Maider Zenikazelaia, professeure chargée des projets Erasmus+, trois des quatre étudiants et la directrice de l’école de la « Escuela de Arte y de Diseño », Miren Sorkunde Bilbao.

Une année de plus la mairie de Vitoria-Gasteiz a organisé la visite au Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême dans le cadre des activités du jumelage des deux villes. Le libraire de ZULOA, Txintxu, a fait son rôle de Cicérone.

Dans le groupe il n’y a pas uniquement des amateurs de BD, mais des dessinateurs, des scénaristes, du personnel de l’ARTIUM (le musée d’art contemporain de Vitoria-Gasteiz). Cette année la directrice de la « Escuela de Arte y de Diseño » Miren Sorkunde Bilbao avec sa responsable d’Erasmus+, Maider Zenikazelaia, se sont rendues  au Festival avec quatre élèves de l’école, qui sont rentrés avec l’envie de continuer à étudier, avec leur élan renouvelé.

Les commentaires à l’heure du retour ont été très positifs : les expositions,  l’ambiance générale du  Festival, les dédicaces, etc. Les amateurs de Manga ont bien profité des expositions de Naoki Urasawa, Osama Tezuka ou Sonny Liew.

« L’exposition sur Titeuf dans la rue était magnifique et nous avons pu voir son auteur, ZEP, dans les séances de dédicaces, ainsi que Cosey, Antonio Altarriba et beaucoup d’autres… »

Dans le musée de la BD, l’Art de  Jacques Martin a apporté de jolis souvenirs aux cinquantenaires du groupe et la nouvelle génération de la BD arabe a été vraiment une découverte pour certains.

D’autres expositions ont été également admirées, mais en définitif, ils ont assisté  à cette 45e édition en profitant de ses expositions, de son ambiance et « de ses gens si aimables et serviables ».

« Nous tenons à remercier le Comité des Jumelages Angoulême / Villes Etrangères, notamment  Madame Leblond, qui est allée nous accueillir et nous dire au revoir. »

A l’année prochaine!

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn