Le lundi 9 novembre, le Comité des Jumelages Angoulême – Villes Etrangères (CDJA) a proposé une soirée conviviale permettant aux jeunes investis, impliqués et bénéficiaires des projets de jumelage de témoigner et partager leurs expériences. Une première depuis de nombreuses années, qui dépoussière l’image stéréotypée des jumelages, car oui, c’est aussi pour les jeunes !

bénévoles et jeunesPour Ivan Ryhzov et Denis Bortin, étudiants à l’école de cuisine de Guelendjik (RUSSIE), le début du séjour à Angoulême se passe au mieux ! Entre cours techniques à la CIFOP et stages de deux semaines en entreprises (Restaurants la Cigogne et l’Espérance), ils espèrent pouvoir développer leur pratique et apprendre des chefs, Erick BOUX et Jérôme BERTHE, ambassadeurs de la gastronomie charentaise. Les deux compères s’affronteront lors du concours des apprentis mis en place par la CIFOP, le samedi 28 novembre, sous la bulle Saint Martial (8h-12h30).

Maxence Khamouguinoff, entraîneur des juniors des Marauders d’Angoulême, revient d’un séjour de 10 jours à Hoffman Estates, qu’il a partagé avec 5 de ses coéquipiers au mois d’octobre dernier. Un échange riche en rencontres qui a vu le jour grâce à l’investissement du Comité des Jumelages de Hoffman Estates et de Michel Chabert, bénévole au sein du CDJA. Pendant une semaine, ces joueurs charentais ont pu suivre l’équipe de football américain du Schaumburg High School et découvrir les villes de Hoffman Estates et de Chicago. Tous tiennent à adresser un remerciement particulier aux  familles d’accueil, Maxence nous dit d’ailleurs : « les personnes qui nous ont hébergés nous ont accueilli comme un membre de leur famille, la barre est placée haute, on craint de ne pas pouvoir offrir autant ! ». 

groupeCette traversée de l’Atlantique, des étudiants en Bac Pro l’ont fait en même temps et dans le même avion ! Un échange que coordonne depuis plusieurs années Patrick Guat, appuyé par Catherine Eymard, tous deux professeurs au Lycée Technique et Professionnel de l’Amandier, en partenariat avec le Elgin Community College de Hoffman Estates. Le temps fort : la préparation d’un diner caritatif pour 100 personnes, un RDV devenu incontournable appelé le « French Evening ». Pour Morgan DUGUET, étudiante de 22 ans, « cette expérience a été très enrichissante. Nous avons pu nous imprégner de la culture américaine. Tout est dans la démesure, aussi bien en cuisine qu’en ville ! Nos familles d’accueil ont su nous intégrer et nous faire partager leurs quotidiens. Notre niveau en anglais est meilleur grâce à ce voyage et nous tenons donc à remercier le Comité des Jumelages ».

Pour la deuxième année consécutive l’association accueille en stage un jeune étudiant de Vitoria Gasteiz, ville jumelle du pays basque Espagnol pour une période de 6 mois, du 2 novembre 2015 au 2 mai 2016. Ce stage fait partie d’un programme boursier mis en place par la Chambre de Commerce d’Alava et la Mairie de Vitoria Gasteiz. Iñigo Bilbao a pour mission de dynamiser le jumelage entre nos deux villes et participera notamment à l’organisation du Festival International de la Bande Dessinée. 

Le CDJA soutient également les étudiants de l’Université d’Arts et de Design (UAD) de Cluj Napoca près de Turda, qui depuis plusieurs années viennent effectuer un semestre ERASMUS+ à l’Ecole Supérieure de l’Image d’ Angoulême et Poitiers dans le cadre de leurs chartes de partenariat. Lors de cette rentrée 2015-2016 nous accueillons Alexandru Coman, Rita Laszlo et Marelia Popescu.

buffetEn ce qui concerne Hildesheim, l’échange de jeunes vient juste de se terminer avec l’accueil dans les familles charentaises des jeunes allemands qui avaient pour leur part accueilli nos jeunes en juillet. Deux participants, Anaïs Chagneaud et Edouard Paul-Hazard, ont témoigné de cette belle expérience. Anaïs a évoqué « la richesse du programme proposé à Angoulême et à Hildesheim, [elle est] ravie d’avoir eu la possibilité par exemple de visiter Berlin ». Edouard nous a dit s’entendre si bien avec son ami Jasper qu’ils prévoient de se retrouver l’an prochain, plus longuement, et à titre privé. Que souhaiter de mieux, quand on organise ces échanges de jeunesL’un et l’autre se sont vus remettre le Prix de la Rose, cadeau de M. et Mme Schnierl récompensant deux jeunes qui se sont montrés particulièrement investis et motivés lors de l’échange.

PartagerShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn